Motiver à donner : 1,35 million de dollars ont été recueillis par le biais de la Campagne annuelle de dons 2020

décembre 22, 2020

Facebook
Twitter
LinkedIn
INSTAGRAM

La Fondation Raymond James Canada est très heureuse d’annoncer les résultats records de sa Campagne annuelle de dons de 2020 – ensemble, nous avons recueilli 1,35 million de dollars!

Merci à nos collègues de Raymond James Ltée pour leur générosité exceptionnelle. La Fondation Raymond James Canada est fière de verser une somme équivalente aux dons reçus à plus de 550 organismes de bienfaisance dans tout le pays. En tant qu’entreprise, nous croyons qu’il faut investir dans ce qui compte le plus, cette année plus que jamais.

« La reconnaissance, l’espoir et la compassion font partie des nombreux facteurs qui nous motivent à donner », explique Janine Davies, vice-présidente et directrice générale de la Fondation Raymond James Canada. « Ensemble, nous avons transformé nos inspirations en actions, qui nous permettront de changer réellement les choses dans nos communautés. »

Partout dans le monde comme à nos portes, 2020 a été une année de besoins sans précédent. « Je suis fier d’affirmer que nos collègues de Raymond James ont réagi avec une générosité incomparable », déclare Paul Allison, président du conseil d’administration et chef de la direction de Raymond James Ltée. En 2020, nous avons constaté une augmentation de 10 % du taux de participation à la Campagne annuelle de dons par rapport à l’année dernière, et une incroyable hausse de 18 % des dons des employés.

Chez Raymond James, nous sommes tous animés par le même désir de contribuer à améliorer la vie des autres. Donner est un geste très personnel. C’est pourquoi nous permettons aux conseillers et aux membres du personnel de Raymond James de choisir les organismes de bienfaisance qui comptent le plus pour eux et leurs communautés.

Cette année, nous avons demandé à nos collègues de nous faire part, en un seul mot, de ce qui les motive à donner. Beaucoup ont cité la communauté, les besoins et le désir d’aider. D’autres ont été inspirés par la faim, l’inégalité et le privilège. Certains se sont concentrés sur leur famille, leur responsabilité et leur reconnaissance. Une personne interrogée a condensé toutes ces raisons en un nombre qui en dit long aujourd’hui, soit simplement « 2020 ».

Lorsqu’on leur a demandé l’effet que les événements de 2020 ont eu sur leur motivation à donner, beaucoup de nos collègues ont raconté la façon dont la crise les a touchés :

  • « Savoir que j’ai un emploi sûr alors que tant d’autres autour de moi ont perdu le leur ou ont des horaires réduits et qu’ils ont du mal à joindre les deux bouts me fait réfléchir et m’attriste. »
  • « Je me sens obligé(e) de m’impliquer face à la demande et à tant de besoins si urgents dans la société en cette période de crise. »
  • « J’ai essayé de donner plus cette année, car je sais que beaucoup de gens ont de grandes difficultés du point de vue de l’insécurité alimentaire et de la santé mentale. »
  • « Prendre conscience que les moins fortunés sont les plus touchés par la pandémie m’attriste énormément. »
  • « Même si la crise de la COVID est grave pour tout le monde, un grand nombre de gens vulnérables sont encore plus touchés et ont besoin d’aide plus que jamais. »

La pandémie de COVID-19 a eu des conséquences dévastatrices sur les personnes et les familles. Elle a également exercé une pression énorme sur les organismes de bienfaisance au Canada. Pour de nombreuses organisations de première ligne, la demande a augmenté alors que les revenus et le soutien des bénévoles ont diminué. Nous sommes fiers de soutenir leurs efforts essentiels à l’échelle régionale et nationale par l’intermédiaire de la Campagne annuelle de dons.

« La Campagne annuelle de dons constitue un moyen crucial que nous utilisons pour démontrer la générosité et le leadership qui font la réputation de Raymond James, déclare Paul Allison. Depuis la création de cette initiative en 2013, nous avons distribué plus de 7,5 millions! Nous sommes honorés d’appuyer les causes qui importent à nos conseillers et aux membres de notre personnel, année après année. »

Merci!